Publié : 28 novembre 2007

Demain, je dors

DEMAIN JE DORS
de Jean Nohain et Mireille

I.

Toute la s’maine, depuis lundi
J’attends l’sam’di,
J’attends l’sam’di...
Et quand c’est sam’di, je m’dis :
Demain, je dors jusqu’à midi !..
Jusqu’à midi dans mon lit !
Et si ça m’dit,
Et si ça m’dit,
Non seul’ment jus-qu’à-midi,
Mais tant pis, c’est permis
Midi et d’mi !...
Je me prélasse
Sur l’oreiller...
Des rêves passent

Pour m’égayer...
Le réveil ne sonn’ra pas à sept heur’
moins le quart
Non car
Je l’ai mis dans le placard !..
Quand je fais la grasse matinée
Il peut sonner, sonner !

II.
Toute la s’maine depuis lundi
J’attends l’sam’di
J’attends l’sam’di...
Et quand c’est samedi, je m’dis :
Demain, je dors jusqu’à midi !..

Et’s-vous tout seul dans vot’ lit ?
-Non, mais dit’s donc,
J’vous d’mande pardon !..
Ça n’regarde que moi si j’suis
Seul ou non
Dans mon lit
Jusqu’à midi...

Je mets ma tête
Sous l’oreiller...
C’est ma cachette
Pour oublier...
Je me fais une maison sous mes draps,
sous l’édredon.
C’est bon
Je m’installe à ma façon...
Ah ! ne pas me lever de bonne heure.
Voilà mon vrai bonheur !..

III.
Et je r’commence le lundi
J’attends l’sam’di,
J’attends l’sam’di...
Et quand c’est sam’di, j’me dis
Demain, je dors jusqu’à midi !..

Toute la s’maine j’ai des ennuis
Mais dans mon lit,
Mais dans mon lit,
Mes ennuis je les oublie.

Coda
Dans mon lit,
Dans mon lit,
Jusqu’à midi.......et d’mi !