Vous êtes ici : Accueil > Le projet Eco-école > Les déchets > Autres actions éco-école > Quand les délégués de classe prennent la parole au comité de suivi
Publié : 10 avril 2008

Quand les délégués de classe prennent la parole au comité de suivi

Pour revenir au compte rendu du comité de suivi, cliquez sur le lien au bas de cette page.

Quand les délégués de classe prennent la parole au comité de suivi

Le mercredi 2 avril 2008 se tient le comité de suivi de l’école Paul-Fort.

Les deux délégués du CE2, Tom et Clara, rapportent au comité de suivi tout le travail sur le thème des déchets mené par la classe.
Tout y est du diagnostic aux actions à entreprendre en passant par les incohérences

Exposé :

"On a vu que 6 milliards de personnes sur terre produisent
2 milliards de tonnes d’ordures
par an et en 2050, la production des déchets sera multipliée par 4.

En France, le poids des déchets représente 250 fois celui de la Tour Eiffel !

Pour ne pas être envahi par ces déchets et vivre au milieu des poubelles avec des odeurs qui empoisonnent l’air, l’eau et la nature, il faut changer nos habitudes et agir immédiatement.

On a travaillé sur la règle des 4 R : réduire, recycler, réutiliser et réparer.

REDUIRE LES DECHETS

On a cherché comment réduire les déchets à l’école et à l’extérieur

A l’école :

- Utiliser les feuilles imprimées d’un côté comme feuilles de brouillon.
- Utiliser des règles en métal ou en bois car elles durent plus longtemps
- Ne pas acheter de cartable neuf chaque année
- Mettre son goûter dans une boîte en plastique plutôt que de prendre des gâteaux emballés

A l’extérieur :
- Boire de l’eau du robinet plutôt que de l’eau en bouteille
- Acheter des fruits et des légumes non emballés
- Eviter les objets à emploi unique : gobelets en plastique, serviettes en papier
- Quand on fait les courses, prendre un panier (au lieu de sacs en plastique qui mettent 400 ans à disparaître dans la nature et qui causent chaque année la mort d’un million d’oiseaux et de 100 000 mammifères marins qui s’étouffent.

RECYCLER LES DECHETS

Recycler un objet, c’est le récupérer pour l’utiliser une 2e fois, pour lui donner une 2e vie.

Par exemple, le papier est broyé puis traité pour fabriquer de nouvelles feuilles... en papier recyclé ! ou par exemple le plastique : Avec 27 bouteilles en plastique, on fait un pull en laine polaire.

Mais avant de recycler, il faut TRIER car tout n’est pas recyclable.

On a donc travaillé sur le calendrier des collectes de déchets 2008 pour Verrières-le-Buisson.

En étudiant ce calendrier, on a vu que toutes les villes de France n’ont pas la même façon de trier (Exemple : les journaux).

A Verrières, il y a 1 poubelle jaune, 1 verte, 1 bleue.

Les déchets triés dans la poubelle jaune et dans la verte seront recyclés et les déchets de la poubelle bleue seront brûlés dans une usine d’incinération.

Pendant une semaine, on a demandé à nos parents de faire la liste des déchets de la maison et d’indiquer dans quelle poubelle ils les mettaient.

On a remarqué que beaucoup de déchets allaient dans la poubelle jaune (donc, ils seront recyclés).

A l’école, on a aussi analysé les déchets de nos 4 poubelles de classe et on a constaté que pratiquement tout ce qu’on y mettait devait aller dans les poubelles jaunes.

Mais le soir, les dames de ménage les mettent dans de grands sacs en plastique qui iront dans la poubelle bleue, ce qui est vraiment dommage car ces déchets auraient pu être recyclés !
Ils vont être brûlés et vont polluer ! ...

REUTILISER ET REPARER

Réparer :

Au lieu de jeter, on peut réparer la fermeture du cartable, les chaussures (chez le cordonnier), la montre (chez l’horloger), rallonger le pantalon trop court (chez la couturière).

Et en plus, on crée des emplois.

Réutiliser :

On peut repeindre un meuble qui ne plaît plus, découper des vêtements trop usés pour faire des chiffons (au lieu de l’essuie-tout).

On peut aussi donner des objets ou des jouets qui ne servent plus à des associations (Emmaüs, Croix-Rouge...) ou des cahiers, des crayons, des livres à des associations humanitaires comme ZINADO pour les enfants du Burkina Faso ou enfin participer à des vide-greniers pour vendre et aussi acheter d’autres objets."

FIN