Vous êtes ici : Accueil > Le projet Eco-école > L’énergie > Kimamila > revoilà le petit lutin Kimamila :"la biomasse"
Publié : 8 mai 2009

revoilà le petit lutin Kimamila :"la biomasse"

Lundi 27 avril, Kimamila nous a envoyé un nouveau courrier :

 

Bonjour les enfants,
Vous voilà de retour de vacances, je reviens avec une nouvelle affiche vous présentant une autre énergie renouvelable. Après l’énergie solaire et l’énergie éolienne, voilà une autre façon d’utiliser nos ressources naturelles : « la biomasse ». De quoi s’agit-il ? A vous d’y réfléchir … 
 Kimamila et ses amis.
 

 

Ce courrier était accompagné d’une affiche :

Biche traversant un champ de colza dans la vallée de Chevreuse, Yvelines, France.

L’essor des énergies renouvelables

On appelle « énergies renouvelables » les formes d’énergie dont la source se reconstitue à la même vitesse qu’elle est consommée.

Les principales sont, le bois et les déchets de bois, la biomasse, l’énergie éolienne (le vent), hydraulique (l’eau), la géothermie (la Terre), le solaire (le Soleil). A l’inverse, les combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel), tout comme l’uranium, ne sont pas renouvelables.

Les barrages et les éoliennes, la biomasse… produisent 13,5 % de la consommation totale d’énergie et représentent 18 % de la production mondiale d’électricité.

Depuis quelques années, on assiste au développement des carburants d’origine agricole pour répondre à la hausse des prix des hydrocarbures et réduire les rejets des gaz à effet de serre.

Les agro carburants suscitent cependant un certain nombre de débats et font l’objet d’un considérable effort de recherche.

 

Nous avons tout d’abord cherché dans le dictionnaire ce qu’était le colza :

Le colza est une plante qui sert à faire de l’huile. Peut-être sera-t-il possible de l’ajouter à du gazole pour avoir un carburant moins polluant.

La biomasse est l’énergie des plantes et des excréments d’animaux.

Les chaudières à "bois-énergie" brûlent les déchets végétaux provenant de l’entretien des forêts et des industries du bois.

Le biogaz, issu de la digestion des déchets par des bactéries, peut produire de la chaleur et de l’électricité.

Et les biocarburants, provenant de végétaux, pourraient aider à remplacer le pétrole.

Portfolio automatique :