Vous êtes ici : Accueil > Le projet Eco-école > La biodiversité > Les nichoirs à rouges-gorges et à mésanges
Publié : 13 mars 2011

Les nichoirs à rouges-gorges et à mésanges

En classe nature, les CE1 avaient fabriqué des nichoirs à rouge-gorge et à mésanges. Ils vont être installés dans l’enceinte du groupe scolaire avec l’aide des CM2. Voici les fiches descriptives d’installation des CE1.

 

Un nichoir pour les rouges-gorges

 

On peut l’ installer :

- dans un bois

- dans un verger

- dans un jardin

- dans un parc

On peut le fixer :

- sur un tronc d’arbre

- dans un buisson

- dans une haie

- sur un mur

De toutes façons, le nichoir doit être dans un endroit discret. On le place à environ 1m50 du sol jusqu’à 2 mètres. C’est la hauteur idéale.

 

Comment fixer le nichoir ?

L’ ouverture du nichoir doit être dirigée, de préférence, vers le sud, sud-est. Elle doit être légèrement dirigée vers le bas : il faut éviter que la pluie y pénètre.

L’ouverture ne doit pas être exposée aux vents dominants. Le nichoir ne devra pas être exposé toute la journée ni au grand soleil ni à l’ombre permanente.

On fixera donc le nichoir, mi-soleil, mi-ombre.

Il faut laisser le bois naturel.

 

Un nichoir pour les mésanges

 

On peut l’ accrocher autour d’un tronc, dans un endroit tranquille qui ne gênera pas la reproduction.

Le nichoir à mésanges doit être installé entre 3 et 4 mètres du sol.

Son toit doit être incliné pour empêcher la pluie de pénétrer. On l’orientera au sud ou au sud-ouest, à l’abri des vents dominants.

On peut en garnir le fond de quelques brindilles.

Pensez également à installer le nichoir dans un lieu où la nourriture sera abondante. Quand les oisillons sont nés, il faudra les nourrir au rythme d’un insecte par minute pendant vingt jours.