Publié : 31 décembre 2012

Léo et l’homme du pont

Léo et l’homme du pont de David Marchand 

(Bayard, Coll. J’aime lire)

4e de couverture :Depuis quelques jours, sur le chemin de l’école, Léo croise un sans-abri. Cet homme à la barbe hirsute et aux cheveux ébouriffés lui fait peur. Un matin, Léo trébuche et fait tomber son sac. Terrifié, il s’enfuit sans se retourner, abandonnant ses affaires...


L’ avis des lecteurs
 :

Je n’ai pas trop aimé ce livre parce qu’il y avait trop d’agressivité et d’images.

Hector

J’ai aimé quand Léo est passé sous le pont et l’ homme a dit :"je vais t’ aider" mais Léo a entendu "je vais te tuer" . le moin bon moment c’ est lorsque la maman la de léo a conqué le carnet de l’ hommedu pont

 Rayane

J’ ai aimé " Léo et l’ homme du pont " car Léo partait à l’ école tout seul comme pour une aventure . Chaque jour, il croisait un homme, un S.D.F. Et chaque jour, quand il passait devant lui il avait peur.

....... 

J’ai bien aimé le livre car il y avait beaucoup d’action surtout quand Léo tombe et qu’il court pour venir à l’école. Aussi les dessins sont très beaux. Léo était bien dessiné. J’ai aimé le moment où Léo a trouvé le livre de l’homme mais il a peur de le lui rendre. Il est courageux pour lui rendre . 

Andréa

J’ai aimé le moment où Léo rend le carnet au sans-abri.

Salomé G

J’ai aimé ce livre parce :

-1 les dessins étaient bien réalisés

-2 parce il y a un peu de suspense

-3 parce ça fait peur et j’aime bien avoir peur

Cest un récit de vie.

Margaux L

Cette histoire parle d’un garçon qui va à l’école tout seul . Quand il rencontre le sans-abri, il a peur car il trébuche sur l’homme du pont et
il se sauve sans ses affaires. J’ai aimé cette histoire car c’est joyeux quand il a rendu le carnet au sans-abri. C’est amusant quand son ami surprend Léo . C’est drôle quand Léo a donné un coup de pied dans son cartable mais aussi c’est une belle véritable histoire.

Quan

 Je n’ai pas aimé le moment où le directeur a poussé le sans abri parce qu’il voulait rendre les affaires de Léo.