Publié : 30 mars 2013

CPA-CPB : le génie de la nature

 

Dans le cadre d’un projet proposé par l’OCCE sur le thème "Rêve ton jardin", nous avons découvert et illustré une histoire.

 Le génie de la nature

  de Xavier Boujard

Il était une fois un homme pauvre qui cherchait un endroit pour cultiver et élever des bêtes.

Il trouva une fiole au bord du chemin et un génie en sortit.

Ce génie lui dit qu’il pouvait réaliser 4 vœux par an pendant trois ans.

L’homme trouva un endroit où rien ne poussait et aucun animal n’y vivait.

Il ouvrit la fiole et il fit 4 vœux. Il demanda :

  • Un champ de blé

  • un potager

  • un verger

  • un troupeau de moutons.

 

L’homme se mit au travail avec bonne humeur.

Mais quand le printemps arriva, il récolta beaucoup de blé mais pas de fruit au verger et au potager des salades et des carottes mais pas de courges de haricots de tomates... Les brebis ont fait de petits agneaux...

Pourquoi ? Nos hypothèses :

Ce n’est pas la bonne saison

Il n’a pas arrosé

Il n’a pas assez travaillé

La deuxième année, l’homme fit quatre autres vœux : 

des semences de bonne qualité, une basse-cour, des vaches, des arbres fruitiers pour le verger. 

Encore une fois, il a eu de belles fleurs mais aucun fruit et légume.

Nos hypothèses  :

  • L’homme n’a pas mis d’engrais, de terreau

  • Le génie a fait une mauvaise formule magique.

  • Il n’y a pas assez de lumière dans cette vallée.

  • Il n’a pas assez arrosé.

  • Il n’y a pas eu assez de pluie, il n’y a pas assez d’eau dans le sol.

  • L’homme a trop arrosé.

  • Ce n’est pas la bonne saison .

  • L’homme a marché sur les légumes.

  • Il n’a pas demandé poliment au génie .

  • Il ne s’est pas bien occupé des légumes.

    La troisième année, l’homme décida d’aller voir un vieux sage.

    Il échangea la fiole contre 3 boîtes qu’il ne fallait ouvrir qu’à son retour.

    Il se dépêcha d’ouvrir la première boîte : des vers de terre en sortirent.

    Il ouvrit la deuxième boîte et des mouches s’envolèrent. De la troisième boîte sortirent des abeilles.

    Au départ l’homme crût que le vieux sage s’était moqué de lui mais...

    dans le jardin, le fumier se décomposait bien, les légumes poussaient bien et dans le verger apparurent des fruits. Il était émerveillé !

    Notre conclusion :

    Pour que la nature se développe correctement,

    il faut :

    • De la terre

    • de la lumière

    • de l’eau

    • des graines

    • et des insectes

    Voilà la biodiversité...

 Jeudi 11 avril nous sommes allés visiter l’exposition réunissant les jardins imaginés par toutes les classes participantes. Nous avons participé à des ateliers :